Economie des matières premières

Pierre-Noël Giraud

24h - Français

3 ECTS

 

Les objectifs du cours


 

L'objectif du cours est de donner aux étudiants les moyens intellectuels d'évaluer les enjeux environnementaux et d'équité intra et inter-générationnelle concernant les ressources naturelles, en particulier épuisables ainsi que ceux de comprendre l'évolution des prix des matières premières (commodities) : les biens et services standardisés faisant l'objet d'un commerce mondial et, pour certains d'entre eux, cotés sur des bourses avec marchés à terme.

Cela passe par l'acquisition des concepts et des modèles permettant de décrire : les fondamentaux (caractéristiques technico-économiques de la chaîne de production et de la demande), les structures de marché, les rapports entre prix du physique et prix des instruments dérivés, l'influence des facteurs politiques sur la formation des prix et le type d'externalités engendrées par l'exploitation des ressources naturelles.

La première et la deuxième partie du cours sont consacrées à une mise en perspective historique et prospective, puis à la présentation de modèles économiques simples qui sont constamment illustrés par des exemples, empruntés à des marchés très divers. La troisième partie mobilise les concepts exposés dans les deux premières pour traiter en profondeur des études de cas, de manière d'une part à illustrer l'utilité pratique de ces concepts et d'autre part à donner une connaissance concrète soit de marchés importants et/ou représentatifs, soit de questions d'actualité.

 

Plan du cours


 

Première partie: histoire, géographie, environnement

  • Mise en perspective historique
  • Commodités et développement durable

 

Deuxième partie: formation des prix

  • La rente d’épuisabilité et les rentes différentielles
  • La formation des prix en oligopole et en situation concurrentielle
  • Les modes de formation des prix
  • Marchés physiques et marchés dérivés

 

Troisième partie: études de cas

  • Le pétrole (historique, politique, « peak oil », …)
  • Un grand métal (Nickel, par exemple)
  • La « commoditisation » de l’électricité